10/10/2009

CANNIBAL OX 'THE COLD VEIN' /// HIP-HOP APOCALYPSE

can-ox-12

'I'll Sleep When You're Dead' d'El-p fut ma dernière acquisition du catalogue Def Jux en 2007. L'album à peine ouvert prend la poussière dans une cave bruxelloise. Les productions Def-Jux nécessitent des qualités auditives à toute épreuve tant le genre Hip-Hop y est très souvent trituré, hâché, manipulé. Son essence certes demeure mais ses frontières se dilapident sans cesse. Les puristes n'y percoivent qu'une hérésie, les autres une croisade nécessaire.

Deux ans sans suivre l'actualité du label et soudain l'urgence d'y revenir, de revivre l'excitation des premières écoutes du 'Funcrusher Plus' de Company Flow, du 'Fantastic Damage' d'El-p ou des premiers Aesop Rock.

'The Cold Vein' de Cannibal Ox, sortit en 2001 et entièrement produit par les soins d'El-producto soit Monsieur Definitive Jux, sera ma porte de ré-entrée dans l'univers du label. C'est toujours marrant de découvrir un album important des lustres après tout le monde. La claque n'en est pas moins immédiate car l'opus fait toujours toujours l'effet d'une révolution. Les flows percussifs de Vast Air et Vordul déboulent sans peine sur la vision apocalyptique concoctée par les soins d'El-p, maître incontesté des ambiances sci-fi, surchauffées de beats gras et autres incursions électroniques vertigineuses. Les textes, eux, se fondent dans l'abstraction pour dépeindre la réalité urbaine de New-York:Iron Galaxy. Les 14 titres vous procureront certains effets de vertige mais se digèrent sans peine, n'ayez crainte. Si comme moi, vous êtes huit ans en retard...

 

Les commentaires sont fermés.